570

Biographie du Prophete

12/03

Naissance du Prophete

Naissance du Prophete

Notre prophète Mohammed (sala Allahu 'alayhi wa salem) fils de Abdu Allah, fils de Abdu Al-Moutaleb, fils de Hachim, fils de Abd Al-Manaf, fils de Qosai, fils de Kilab, fils de Morah, fils de Ka'b, fils de Loay, fils de Ghalib, fils de Fihr, fils de Adnan, fils de Ismael, fils de Ibrahim ('alayhim Al-Salam).

Mohammed (sala Allahu 'alayhi wa salem) naquit un lundi 12 du mois Rabi' Al-Awal en 571 après Jésus que la paix soit sur lui, cette année fut nommée l'année de l'éléphant.

A 7 mois avant sa naissance, son père Abdellah décéda lors d'un voyage et notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) devint orphelin de père.

La nuit durant laquelle il vint au monde, quelques phénomènes se produisirent :
- Le palais de Chosroès se fendit dont 14 de ses balcons s'écroulèrent,
- Le feu Perse s'éteignit
- Le Lac de Sawa se tarit.

Sa mère Amina vit une lumière sortir d'elle.
Son grand père ravit de cette naissance le nomma Mohamed afin qu'il soit loué sur la terre et dans le ciel.

à 5 ans

Halima La nourrice

Halima La nourrice

A cette époque, les arabes confiaient leur nourrissons chez les bédouins, afin qu'ils soient en meilleures formes.

En effet, comme à l' accoutumée les nourrices se présentaient à la Mecque en cherchant un nouveau né parmi les enfants de notables, toutes s'empressèrent vers les plus riches, elles convoitaient les beaux cadeaux de la part de leurs parents, mais comme notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) était orphelin, aucune ne s'intéressait à lui.

Halima Saddiya fut attristée de rentrer les bras vides et finit par accepter de prendre cet enfant béni

Ces signes de bénédictions se multiplièrent de jour en jour tout d'abord :

- Cette ânesse qui porta préjudice au groupe se mit à dépasser tout le monde
- Le pâturage des Bani Saad se couvrit de verdures
- Les mamelles de la vieille chamelle se gonflèrent de lait
- L'enfant était un souffle béni pour toute la famille de Halima

6 ans

Mort de sa Mere

Mort de sa Mere

Notre prophète fut accueilli chez les saadites en leur apportant beaucoup de bénédictions, notre prophète demeurait chez les Bani Saad jusqu'à, l'évènement de l'ouverture de la poitrine

Muslim raconte :
Gabriel que la paix soit sur lui apparut au prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem), tandis qu'il jouait avec les enfants, l'étendit à terre lui ouvrit son coeur et en sortit une impureté, en lui disant c'est la part du démon qui est en toi, puis lava le coeur dans un seau en or remplit de l'eau de Zemzem, et le rendit à sa place, les enfants accoururent chez Halima en lui criant que Mohammed (sala Allahu 'alayhi wa salem) était mort, quand ils le retrouvèrent, il était pâle.

Après, cet évènement Halima fut prise de peur, et le rendit à sa mère Amina, notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) y résidait dans ce foyer un laps de temps.

Notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) entreprit un voyage à Médine avec sa mère Amina accompagnée de sa servante Oummou Aymane, afin de se recueillir auprès de la tombe de son père Abdu Allah, Amina fut frappée d'une maladie qui s'aggrava et mourut entre Abwa et Médine, notre prophète fut orphelin une deuxième fois son grand père Abdel moutalib le prit en charge, sa position était prestigieuse, notable parmi les Quoraichites, il s'occupait de la siqqaya et de la riffada, il lui voua beaucoup de tendresse et d'attention

A la mort de son grand père, notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) avait 8 ans, il fut confié à son oncle Abou talib, qui était compatissant avec notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem), il l'affectionna comme ses fils, et le traita avec respect.

582

Sa Jeunesse

12 ans

Voyage en Syrie

Voyage en Syrie

Lors de sa jeunesse, notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) était connu par sa loyauté, son sérieux, il fut appelé le loyal Al Amine,

Notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) était berger lors de son enfance.

Dès, qu'il s'est senti capable d'aider son oncle, il a travaillé, puis à l'âge de 12 ans, il accompagna Aboutalib en voyage d'affaires en Syrie, à Bassourra, ils rencontrèrent un moine nommé Bahira; celui ci reconnu les signes de la prophétie chez Mohammed (sala Allahu 'alayhi wa salem) et conseilla Aboutallib de ramener notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) à la Mecque, car d'autres personnes pouvaient le reconnaître et lui nuire.

Notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) n'a jamais adoré les idoles, ni participé aux festivités liées à celles ci, préservé par Allah de tous les penchants du mal, notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) était à la hauteur pour porter le message divin.

25 ans

Mariage avec Khadija

Mariage avec Khadija

Notre prophète était illettré, pourtant c'est le grand maître de l'humanité.

Si on doit donner une échelle de mesure pour toute chose notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) le serait par son comportement, fidèle, loyal, le confiant, englobant toutes les vertus.

Toute la population de Quoraiche témoignait de cela; non seulement, il possédait de nobles caractères, il était aussi doué pour les affaires.

Notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) devenu adulte gagna sa vie en accompagnant les caravanes de marchandises.

Apprécié par son sérieux; notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) travailla chez khadija une riche commerçante, elle lui confia de plus en plus de mission que notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) menait avec succès, le jeune homme Maysara approuva que notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) avait de la personnalité, une force de persuasion, de la pertinence, Khadija (qu'Allah l'agrée) ne pouvait que l'admirer et se confia à son amie Nafissa, cette dernière lui demanda si elle voulait intercéder en sa faveur; pour que notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) la demanda en mariage, ce qu'elle fit.

Nafissa eut une entrevue avec Mohammed (sala Allahu 'alayhi wa salem), elle lui demanda s'il était marié, le prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) lui répondit qu'il n'avait pas les moyens d'entretenir une famille, c'est alors que Nafissa lui proposa le nom de khadija.

Nafissa par finesse ne révéla pas l'origine de sa demande; et répondit que si cela convenait à notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) elle arrangera cette affaire.

Quelques temps après, le mariage fut conclu cela dura 25 ans.

35 ans

La reconstruction de la Kaaba

La reconstruction de la Kaaba

Le prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) fut un père modèle,de ce mariage il eut sept enfants:Zainab,Ruqaya, Oum Kaltoum et Fatima toutes vécurent jusqu'à l'avènement de l'islam, quand aux trois garçons: kasim d'où le surnom du prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) Abou kasim, Tahir et Taib tous sont morts en bas âge avant la révélation.

Le prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) jouissait d'une position honorable parmi les Quoraich et était appelé Al Amine.

Lors de la reconstruction de la Ka'aba, le prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) a réglé avec clairvoyance le litige existant entre les tribus de Quoraich, en effet chacun voulait s'attribuer le prestige de poser la pierre noire.

Cette situation a failli dégénérer en guerre.

Le prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) les départagea en posant la pierre noire sur son pan tenu par tous les chefs de tribus, cette solution donna satisfaction à tout le monde.

610

Début de la révélation

40 ans

La Révélation

La Révélation

Quelques mois avant la révélation des phénomènes étranges apparurent chez notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem):
- des songes qu'il fit la nuit se réalisèrent le lendemain
- des rocs le saluèrent à son passage

A cette période, notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) se retirait dans une montagne située au nord-ouest de la Mecque, il y méditait, cela a duré jusqu'à qu'il ait reçu la révélation d'Allah.

Gabriel (que la paix soit sur lui) apparut à notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem), et lui dit "lis" notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) lui répliqua "je ne sais pas lire" l'ange l'étreignit et lui répéta "lis", de nouveau notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) lui redit "je ne sais pas lire" Gabriel que la paix soit sur lui l'étreignît un dernière fois et lui dit : (traduction relative et approchée)

"Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé l'homme d'un caillot de sang lis, car ton seigneur est très généreux qui a instruit l'homme au moyen du calame et lui a enseigné ce qu'il ignoré"

A la suite, de cette rencontre impressionnante, notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) descendit de la montagne de Hira tout tremblant,entra chez lui en criant "couvrez_moi, couvrez_moi"après s'être remis de ses états, se confia à sa tendre épouse qui le rassura aussitôt; et l'accompagna chez son cousin Waraqua, un fervent chrétien qui étudiait l'évangile, celui çi reconnu les prémices de la prophétie, l'angoisse qu'éprouva notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) se dissipa.

Gabriel n'est réapparut que quelques temps après.

Al-Boukhari rapporte, le Prophete (sala Allahu 'alayhi wa salem) a dit :
"Un jour que je marchais, j'entendis une voix qui venait du ciel, je levais les yeux; et je vis l'ange même qui m'était apparu dans la grotte de Hira, assis sur une chaise entre le ciel et la terre, j'eus peur et regagna la ville en criant "couvrez _moi, couvrez_moi".

A partir de cet instant, les révélations divines se succédèrent.

43 ans

Proclamation publique de l’Islam

Proclamation publique de l’Islam

A la suite, des versets coraniques révélés par Allah qu'il soit exalté; notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) se mit à proclamer l'islam ouvertement, appela les différentes tribus à croire en un Allah unique, leur expliqua que les liens de parenté ne pouvaient être un rempart contre le châtiment de Allah. Abou Lahab, l'oncle du prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) fut le premier à refuser cet appel, les quoraichites refusèrent à leur tour ne voulant pas abandonner la religion de leurs aïeux.

Notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) ne cessa pas de prêcher l'islam; en priant dans l'enceinte de la Ka'ba, au vu et au su de tous.

Les quoraichites étaient de plus en plus réfractaires à tout ces agissements, redoublèrent d'efforts afin de discréditer l'appel de vérité, malgré leur vaine tentation, le nombre de musulman ne cessa de croître.

45 ans

Emigration en Abyssinie

Emigration en Abyssinie

Devant les violentes persécutions subies par les musulmans, notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) leur recommanda d'émigrer vers l' Abyssinie,dont le roi était connu par sa justice.

Ce premier groupe était composé de douze hommes et de quatre femmes, le roi Négus les reçut chaleureusement

Pendant ce temps là notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) continua sa mission tant bien que mal

Des rumeurs circulèrent en Abyssinie que les quoraichites s'étaient convertis à l'islam, ils décidèrent alors de regagner leur patrie, arrivés à la Mecque, ils constatèrent que les statues étaient bien figées autour de la Kaaba, certains ont rebroussé chemin et d'autres se faufilèrent discrètement

Lorsque les quoraichites les reconnurent,ils s'acharnèrent sur eux d'avantage, voyant leur situation qui s'aggravait, notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) les rassembla et leur ordonna de nouveau d'émigrer et de quitter la Mecque, ce qu'il firent aussitôt.

Par vengeance, les associateurs recoururent à décréditer l'image de ces musulmans auprès du roi Négus, ils envoyèrent alors deux émissaires munis de cadeaux, mais leur tentation fut échouée, ils rentrèrent bredouilles et se mirent à comploter afin de mettre fin à la vie de notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem)

49 ans

L'année de deuil

L'année de deuil

Suite à la levée de l'embargo, notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) continua à appeler à l'islam.

Les trois dernières années avaient marqué Abou Talib qui s'est senti de plus en plus faible peu de temps après il s'éteignit en refusant de quitter la religion de ses aïeux Au cours de la même année Khadija (qu'Allah l'agrée) décéda à son tour notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) fut très affecté par cette séparation, il devait mener sa mission sans la protection de son oncle et sans le soutien de sa tendre épouse

Les quoraichites profitèrent de cet évènement pour déclarer ouvertement leur hostilité à notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) et à ses compagnons

Pendant cette période délicate des versets coraniques venaient apaiser et consoler notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) ainsi que ses disciples, ils nourrissaient leur coeurs de patience leur annonçant une victoire certaine.

(Traduction relative et approchée)
"Et ce jour là, les croyants se réjouiront du secours d'Allah". (Sourate 30,Verset 4)

51 ans

Le Voyage Nocturne

Le Voyage Nocturne

Voyage nocturne de La Mecque à Jérusalem (al-Isra’) et ascension à travers les Cieux au-delà du septième ciel (al-Mi’raj). Les persécutions et les menaces s’intensifient. Début des préparatifs avant l’émigration vers l’oasis de Yathrib.

1 Hégire

La Hijra

53 ans

L'émigration à Médine

L'émigration à Médine

De nombreux musulmans regagnèrent Médine en secret; notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) ne tarda pas à les rejoindre avec son fidèle ami Abou Bakr.

La nuit même du départ. les quoraichites complotèrent ensemble afin de tuer notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem), ils s'étaient mis d'accord pour agir ensemble; un membre de chaque tribu devait l'attendre devant sa demeure, mais leur ruse a été vaine par la grâce d'Allah le tout puissant Quand ils s'en aperçurent, ils se mirent à leur poursuite, notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) ainsi que son ami avaient empruntés le sens opposé, ils s'étaient dirigés vers la montagne de Thawr. Allah veilla sur eux; les quoraichites s'étaient rendus à l'endroit même du refuge; mais ils ne virent rien

Ce voyage périlleux dura quelques jours, notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) séjourna quelques jours à Quoba où une première mosquée de l'islam fut fondée

Notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) poursuivit son voyage, il fit son entrée à Médine le 12 du mois de Rabi' Al-Awal en l'an 622.

2 H

L'éxpédition de Badr

L'éxpédition de Badr

Les quoraichites ne cessèrent guère, entêtés et cupides ils s'approprièrent les biens des musulmans laissés à la Mecque, informé notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) sortit pour intercepter la caravane venant de Syrie appartenant aux quoraichites, il fut accompagné de trois cent quatorze compagnons.

Abou Soufiane se renseigna auprès de ses espions et sut que sa caravane était en danger, alors il décida de bifurquer vers le littoral et envoya son émissaire Damdam avertir les quoraichites; inquiets et poussés par l'orgueil et l'ostentation, ils décidèrent de constituer une armée imposante de l'ordre de mille hommes, afin d'exterminer les musulmans

Sur le chemin, ils surent que la caravane fut sécurisée; mais cette fanfaronnade effrénée les dissuada, ils poursuivirent leur route vers Badr où ils festoyaient.

Pendant ce temps-là, notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) reçut les nouvelles et vue l'évolution soudaine de l'armée Mecquoise, il consulta ses compagnons sur la stratégie à mener; tous affirmèrent leur soutien et voulurent affronter l'ennemi

Les prédispositions débutèrent, ils se renseignèrent sur le positionnement de l'adversaire et planifièrent ensemble; un compagnon proposa d'assécher les puits avoisinant et de construire un bassin autour du puits de Badr; un autre suggéra de construire une tonnelle afin de protéger notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem).

Au petit matin du 17 ramadan de l'an 2 de l'hégire, le duel débuta, trois chefs quoraichites confrontèrent trois musulmans au profit de ces derniers; touchés par leur dignité, ils voulurent se venger et l'offensive fut plus intense. notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) se mit à implorer Allah le tout puissant jusqu'à la révélation coranique

(Traduction relative et approchée):
"Lorsque vous demandiez le secours de votre seigneur il vous exauça: Je vous envoie un renfort de mille anges, les uns à la suite des autres, Allah n'a fait cela que pour vous apporter une bonne nouvelle, et que vos coeurs s'apaisent il n'y a de victoire,si ce n'est auprès d'Allah, Allah est puissant et Juste".(Sourate 8, Verset 8_9)

Jibril (que la paix soit sur lui) vint accompagné de mille anges afin de soutenir les musulmans qui se battaient avec bravoure et qui clamaient Allah d'une voix solennelle l'Unique, l'Unique.

Les pertes infligées à l'ennemi furent désastreuses; parmi les dignitaires de quoraichites; soixante dix furent morts et soixante dix furent emprisonnés.

un tournant dans l'histoire des musulmans se réalisa.

3 H

L'éxpédition d'Uhud

L'éxpédition d'Uhud

Le ressentiment des quoraichites étaient toujours présents et la vengeance était le seul remède à leur défaite, c'est ainsi qu'ils constituèrent une troupe de trois mille hommes et se dirigèrent de nouveau vers Médine avec frénésie.

Les nouvelles parvinrent à notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) qui consulta ses compagnons deux avis furent proposés :

Un avis donné par Ibn Oubay qui proposa d'attendre l'ennemi à Mèdine, un autre plus déterminé voulut aller à l'encontre de l'ennemi.

Notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) opta pour le second avis, c'est ainsi qu'ils constituèrent une armée de mille combattants, puis se dirigèrent vers le mont d'Ouhoud .

Ibn Oubay voulut semer le trouble dans le rang des musulmans, il dissuada trois cent hommes de rebrousser chemin sous prétexte que son avis n'a pas été pris en compte.

Allah révéla à son sujet le verset coranique :

(Traduction relative et approchée)
"Pourquoi vous divisez au sujet des hypocrites? Allah les a refoulés à cause de leurs agissements,voudriez vous diriger celui que Allah égare ?" (Sourate 4, Verset 88)

Dans une hardiesse chevaleresque, les musulmans s'orientaient vers le front avec une fermeté résolue.

Notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) organisa un ensemble d'opérations militaires, il coordonna l'action de chaque groupe en les positionnant à des endroits stratégique.

Un premier groupe celui des archers qui devaient empêcher l'insurrection des adversaires.

Un deuxième groupe devait limiter le champs d'action de khalid Ibn Walid.

Un troisième bataillon d'élites sélectionné pour leur intrépidité.

Cette manoeuvre militaire révéla le talent de notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) qui fit ses dernières recommandations.

Pleins d'enthousiasme, les musulmans foulèrent le champs de bataille avec bravoure, jusqu'au point où l'étendard des polythéistes fut délaissé, les quoraichites étaient surpris, ils bâtirent en retraite sous les lamentations de leurs femmes.

Après avoir culbuté l'adversaire la situation se renversa, certains membres des archers quittèrent leur positionnement empressés par la convoitise du butin, ceci permirent à Khalid Ibn Walid de s'insurger et d'attaquer les musulmans; ainsi ils furent encerclés.

Notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) de son poste lança un appel, il ne déserta pas le front, il se battait au point que son incisive se brisa et son visage saigna; les compagnons s'empressèrent autour de lui afin de le défendre, plusieurs sacrifièrent de leur vies, on Laissa ébruiter que notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) fut décédé, pris de panique et d'amertume les combattants se découragèrent, néanmoins des sages parmi eux, leur fit le rappel que Allah est vivant et qu'ils doivent poursuivre leur combat c'est ainsi qu'ils regagnèrent confiance.

Cette mêlé farouche finit par s'estomper au profit des quoraichites qui se réjouirent de leur brève victoire.

5 H

L'éxpédition des Alliés

L'éxpédition des Alliés

La tranquillité était de retour suite à une période de rébellion, les musulmans avaient une assise dans la région et cela émanait de leur foi en Allah.

Les Quoraichites avaient manqué leur deuxième rendez vous à Badr, quand aux tribus des Banou Nadirs, ils étaient animés par l'envie et la haine, ils incitèrent ces derniers à se rebeller une autre fois en leur promettant leur soutien militaire, ils firent de même avec toutes les tribus des alentours qui avaient non seulement de l'aversion mais redoutaient de les affrontés seuls, les Banou Quoraidha se laissèrent influencés et suivirent leur collatéraux à transgresser le pacte.

C'est ainsi, ils constituèrent une coalition imposante afin d'anéantir les musulmans.

Informé, notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) analysa cette situation critique puisque dix mille hommes s'immobilisaient pour les attaquer, un des compagnons suggéra une stratégie de défense encore méconnue dans la péninsule arabique mais répandue chez les perses.

Inflexibles, les musulmans exécutèrent le plan, ils creusèrent des fossés tout au tour de Médine, tenaillés par la faim, ils accomplissaient leur tache avec enthousiasme en louant Allah et promirent de rester fidèles à leur engagement.

Les coalisés devaient abordés le redoutable système défensive que les musulmans avaient érigés.

Stupéfaits, devant cette nouvelle manoeuvre, il n'eut que quelques irruptions qui finirent par échouer; irrités, ils campèrent autour des fossés se contentant de faire un blocus qu'ils n'avaient guère envisagé, aussi la suspicion gagna vite le terrain un nouveau converti des Banou Ghatfane sema la discorde entre les coalisés.

Ces deux ruses de guerre finissent par une dislocation dans le rang de l'ennemi, lassés et foudroyés par le froid et le vent ils levèrent le camps.

La défaite des polythéistes était de nouveau au rendez vous.

Plusieurs miracles eurent lieu :

- La profusion de la nourriture Jabeer eut pitié de voir l'état de famine de notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) attachant deux pierres contre sa poitrine.
- Le fracas d'un grand rocher, alors que les compagnons creusaient la tranchée un rocher difficile à casser apparut les gens allèrent en informé le prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) qui prit le pic et en frappa le bloc qui s'effrita.
- une tempête fut envoyée dans le camp de l'ennemi alors que les musulmans étaient épargnés.

6 H

Accord de Hudaybiyya

Accord de Hudaybiyya

En l'an six de l'hégire, notre prophète fit part aux musulmans de son intention d'aller effectuer un petit pèlerinage à la Mecque, ces derniers s'enthousiasmaient à l'idée de revenir dans cette terre bénie.

Préparatifs du petit pèlerinage accomplis, ils se dirigèrent vers la Mecque n'ayant sur eux que quelques sabres de voyage.

Au courant de leurs mouvements et anxieux, les quoraichites se consultèrent d'urgence et décidèrent d'employer toutes les manoeuvres afin de compromettre leur chance d'accéder à la Mecque.

Clairvoyant, notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) envoya chercher des nouvelles des quoraichites, il sut qu'ils voulaient entraver le déplacement des musulmans c'est ainsi qu'il changea son itinéraire et emprunta un chemin périlleux, arrivé près de la gorge de Mirar la monture de notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) s'immobilisa et c'est alors que le messager d'Allah (sala Allahu 'alayhi wa salem) comprit qu'elle fut guidée par Allah et changea de direction vers Al Houdaybia près d'une mare pauvre en eau qui jaillit aussitôt qu'on enfonça la flèche donnée par notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem)

Perturbés, les quoraichites envoyèrent des émissaires afin de connaître l'intention réelle de notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem)

Le messager d'Allah (sala Allahu 'alayhi wa salem) envoya à son tour Othmane Ibn Affane aux quoraichites afin qu'il leur donne explicitement le projet de paix, ces derniers le retinrent pendant quelques jours jusqu'à ce que les rumeurs laissèrent penser qu'il fut exécuté, notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) appela les compagnons pour qu'ils renouvellent leur allégeance, ils lui prêtèrent serment de ne pas déserter

La nouvelle finit par échouer et les pourparlers avec les quoraichites débutèrent.

Le dessein de ce traité visait à faire diffuser l'islam dans de meilleure condition.

Les compagnons au début furent réticent et ne comprirent pas la souplesse de notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) face aux exigences des quoraichites, mais ils surent plus tard suite à la révélation divine que ce fut un véritable succès.

(Traduction relative et approchée) :
"Nous t'accordons en vérité un succès éclatant" (Sourate 29, Verset 1)

7 H

Lettre de Kisra

Lettre de Kisra

Le Prophète envoie une lettre à Kisra, roi de Perse, à Héraclius, empereur de Byzance, et à d’autres dirigeants, pour les inviter à embrasser l’Islam.

8 H

Conquête de La Mecque

Conquête de La Mecque

Le traité d'Al Houdaybia stipulait que tout membre qui s'allierait à un des deux camps devrait avoir les mêmes droits que ceux qui le contractaient.

Les quoraichites violèrent ce pacte en munissant leurs alliés d'armes pour qu'ils attaquent les nouveaux convertis, notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) fut informé envoya un émissaire auprès des quoraichites afin de trouver une solution amiable, mais ces derniers s'entêtaient et refusaient.

Les quoraichites eurent des remords et regrettèrent leurs impulsions, ils envoyèrent de nouveau Abou Soufiane qui tenta de renouveler l'alliance; tentative vaine, il retourna à la Mecque perplexe et inquiet.

Pendant ce temps là notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) songeait à surprendre les quoraichites qui restaient obstinés et refusaient de subir un quelconque contre coup d'une telle trahison.

Préparatifs militaires accomplis, notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) ainsi que les compagnons se dirigèrent vers la Mecque, plusieurs délégations rejoignirent le convoi militaire, dix mille musulmans s'apprêtaient à conquérir ce territoire sacré.

Devant ce constat Abou Soufiane qui guettait les musulmans s'inclina et se convertit, notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) l'honora en déclarant que toute personne qui se réfugia à son domicile serait en paix; puis il rejoignit les siens, et les dissuada de toutes ripostes, lui qui incitait les autres à combattre devint le premier partisan parmi les quoraichites.

Noble et affable, notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) fit plusieurs recommandations.

ll ne fallait combattre que ceux qui attaquaient sauf ceux qui devaient être exécutés.

Toute personne qui se réfugiait à son domicile ou à la sainte mosquée serait épargnée, les quoraichites qui ripostaient par une plus grande ignorance ce jour là, faisaient face à une grande clémence.

Notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) rentra triomphalement à la Mecque, mais demeura modeste, sa tête touchait la selle de sa monture en signe d'humilité escorté par les compagnons, il fit son entrée dans la sainte mosquée puis purifia le lieu de toutes les idoles présentes en disant :

(Traduction relative et approchée)
"Dis, la vérité est venue et l'erreur a disparu car l'erreur est destinée à disparaître" (Sourate 17, verset 81)

il pria, fit une tournée dans le temple, se mit debout sur le seuil; et s'adressa aux habitants de la Mecque en ces termes :

- Comment pensez vous que j'agirai envers vous ?

_ Du bien un noble et généreux frère, fils d'un noble et généreux frère, c'est à toi qu'il appartient d'ordonner.

le prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) reprit : je vous dirai ce qu'a dit Joseph à ses frères

(Traduction relative et approchée)
"Aucun reproche ne vous sera fait aujourd'hui Allah vous pardonne, il est le plus MiséricorAllahx."

Notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) remit les clefs à Othmane Ibn Talha qui autrefois lui refusait l'accès au temple, puis se retira ensuite sur la colline de Saffa où il reçut plusieurs Mecquois qui prononcèrent la profession de foi .

Allah a accordé la victoire à son envoyé et ses compagnons.

10 H

Pèlerinage de l’adieu

Pèlerinage de l’adieu

Ce pèlerinage fut aussi nommé le pèlerinage de l'annonce, car c'est au cours de celui-ci que notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) transmit les rites du pèlerinage Allah révéla sur le mont de 'Arafat ce verset (Traduction relative et approchée) :

"Aujourd'hui, J'ai rendu votre religion parfaite; j'ai parachevé Ma grâce sur vous; J'agrée l'islam comme étant votre religion".
(Sourate 5, Verset 3)


C'est sur ce mont que notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) fit un sermon auprès de tout les pèlerins :

ô peuple, écoutez moi attentivement, car je ne sais pas si, après cette année ci, je serai encore parmi vous. Donc, écoutez ce que je vous dis avec beaucoup d'attention et apportez ce message à ceux qui ne peuvent être présents ici, aujourd'hui.

ô Peuple, tout comme vous considérez ce mois, ce jour, cette cité comme sacrés, considérez aussi la vie et les biens de chaque Musulman comme sacrés. Retournez à leurs légitimes propriétaires les biens qui vous ont été confiés. Ne blessez personne afin que personne ne puisse vous blesser. Souvenez vous qu'en vérité, vous rencontrerez votre Seigneur et qu' effectivement il vous demandera compte de vos actes. Allah vous a défendu de pratiquer l'usure (de prendre l'intérêt), donc toute obligation d'intérêt sera dorénavant abolie.

Méfiez vous du démon, pour le salut de votre religion. Il a perdu tout espoir de ne pouvoir jamais vous induire à commettre les grands péchés, méfiez vous donc à ne pas le suivre en ce qui concerne les petits péchés

ô Peuple, il est vrai que vous ayez certains droits à l'égard de vos femmes, mais elles aussi ont des droits sur vous. Si elles se soumettent à vous, alors à elles appartiennent le droit d'être nourries et habillées convenablement. Traitez donc bien vos femmes et soyez bienveillant envers elles car elles sont vos partenaires. Et il est de votre droit de vous assurer qu'elles choisissent leurs amies avec votre approbation, aussi bien que de ne jamais commettre l'adultère.

ô Peuple, écoutez moi bien, adorez Allah, faites vos cinq prières quotidiennes, jeûnez pendant le mois de Ramadan, et donnez de votre richesse en zakat. Accomplissez le pèlerinage,si vous en avez les moyens. Vous savez que chaque Musulman est le frère d'un autre Musulman, vous êtes tous égaux. Aucune personne n'est supérieure à une autre excepté en piété et en bonne action.

ô musulmans, écoutez et obéissez, même si vous êtes gouvernés par un esclave éthiopien au nez coupé, tant qu'il vous gouverne en se conformant au livre de Allah le très haut

Souvenez vous un jour, vous vous présenterez devant Allah et vous répondrez de vos actes. Donc, prenez garde, ne vous écartez pas du droit chemin après ma mort.

ô Peuple, aucun Prophète ou Apôtre ne viendra après moi et aucune nouvelle foi ne naîtra. Raisonnez bien, donc, ô Peuple, et comprenez bien les mots que je vous transmets. Je laisse derrière moi deux choses : le Coran et mon exemple, la Sunna, et si vous les suivez, vous ne vous égarerez jamais.

ô Allah soit témoin; que le présent transmette à l'absent, car il est possible que celui qui est informé soit plus attentionné que celui qui informe

vous serez interrogés à mon sujet, que direz vous alors? et la foule répondit :

nous certifions que tu a communiqué ton message, que tu as accompli ta mission et que tu nous as prodigués tes conseils

c'est alors que notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) leva son index et déclara à trois reprises, ô mon Dieu sois en témoin.

11 H

Mort du Prophete

Mort du Prophete

C'est au cours du pèlerinage d'adieu que des signes précurseurs présageaient du décès de notre prophète qui recommanda aux pèlerins et dit : « Ô gens! Prenez de moi vos rites, car il se peut que je ne fasse plus de pèlerinage après cette année là" puis un autre verset fut révélé

(Traduction relative et approchée)
"J'ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et j'agrée l'Islam comme religion pour vous".

Dés son retour à Mèdine au mois Dhoul Hijja, notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) envoya Oussama Ibn Zayd Ibn Haritha en expédition, pendant cette période notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) ressentait une douleur vive qui le tenaillait jusqu'à ses derniers soupirs, ceci s'accentua d'avantages au cours du mois de Safar, au point qu'il fut alité dans la chambre de notre mère Aicha (qu'Allah l'agrée), les musulmans s'inquiètèrent de ne pas le voir présider la prière comme à l'accoutumée et ce fut Abou Bakr qui fut désigné par notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) pour le remplacer.

Quelques jours avant son décès notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) demanda qu'on lui amène de l'eau provenant de sept puits différents, il fit sa toilette et sortit aux gens installés dans la mosquée.

Notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) prit place sur la chaire, les compagnons se rassemblèrent autour de lui puis s'adressa à eux en leur disant :

"Par celui qui tient mon âme je vais être présent sur le bassin bientôt, puis il fit le témoignage de foi et demanda le pardon aux martyres d'Ouhoud, il dit ensuite un serviteur parmi les serviteurs d'Allah a eu le choix entre rester dans ce bas monde ou d'avoir ce qu'il y a auprès d'Allah, Abou Bakr s'est mis à pleurer; il était le seul à savoir qu'il s'agissait de notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) puis dit que l'heure de les quitter s'approchait et que si dans l'assemblé quelqu'un pouvait prendre sa revanche qu'il le fasse, car il souhaitait rencontrer Allah sans être redevable à quelqu'un.

Ce fut la dernière prière qu'accomplissait notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) en présence de ses compagnons derrière Abou Bakr.

Notre prophète (sala Allahu 'alayhi wa salem) rendit l'âme dans les bras de notre mère Aicha (qu'Allah l'agrée) en disant :

(Traduction relative et approchée)
"Avec ceux à qui tu as accordé Tes faveurs parmi les prophètes, les véridiques les martyres et les vertueux

Seigneur pardonne moi! sois clément avec moi! fais moi rejoindre l'éternel : Seigneur! l'éternel Seigneur! l'éternel Seigneur! l'éternel"